◊ || Neverending War

Forêt Mystérieuse, renfermant tant de secrets...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The War of Clans by Cry'

Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: The War of Clans by Cry'   Dim 30 Sep - 15:46

The War of Clans

The story by Cry for the Moon


Prologue


Dans une luxueuse maison, des chatons se prélassaient dans un panier chaud et moelleux. Quelques-uns jouaient sous le regard attendrit des humains. Parfois, l’un des bipèdes s’intéressait davantage à l’un des chatons, discutait avec les personnes qui avaient pris soin de la portée, prenait le chaton qui lui plaisait et partait avec pour ne jamais revenir. Vendus comme des objets, voilà le funeste sort des chatons domestiques, pleurant chaque frère et chaque sœur emporté à jamais. On ne leur demandait pas leur avis, on ne se souciait pas de savoir s’ils souffraient ou non de ces séparations.

La mère, Lydia, comptait chaque jour les petits qui lui restaient, séparée d’eux, elle souffrait énormément et priait qu’ils soient heureux et en bonne santé.

Les jours passaient et le nombre de chatons diminuait, jusqu’à ce qu’il ne resta qu’un seul chaton. C’était une petite femelle Maine Coon. Tout le haut de son corps était d’un brun soyeux rayé de noir tandis que le bas de sa tête, ses pattes et son ventre étaient entièrement blancs. Ses yeux viraient au cuivre.

Pour une chatte domestique, elle était très particulière, elle ne se laissait pas faire par les bipèdes. Contrairement à ses frères et sœurs, chaque fois qu’un humain l’observait, elle se hérissait, montrait les dents et crachait des jurons. C’était la plus farouche de la portée, elle était très sauvage. Sa mère, qui autrefois devait se battre pour survivre, était désespérée, elle lui avait un jour dit :

« -Tu ressembles trop à ton père, malheureusement »

-Qui est mon père ? Avait-elle demandé.

La seule réponse qu’elle obtenue est :

-Ton père est un chat sauvage trop ambitieux.


Dernière édition par le Mer 7 Nov - 20:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Dim 30 Sep - 17:52

Chapitre 1 : La mort dans la peau



La grande Maine Coon s’éveilla, s’étira, lécha soigneusement sa fourrure blanche et brune ornée de rayures un peu plus foncées, puis vînt toucher du museau l’unique fille qui lui restait. La boule de poils ronronna, se leva lentement et fît sa toilette, comme sa mère quelques instants plus tôt.

Les deux reines entendirent un bruit familier, celui des croquettes que l’on verse dans une gamelle. La mère se précipita vers la nourriture suivie de sa fille, moins enthousiaste. Elle détestait les croquettes, dures et fades, elle se forçait à manger tout en regardant dehors. Par une porte vitrée qui permettait aux bipèdes d’accéder au jardin, elle voyait une forêt. Sombre, mystérieuse, magnifique, elle se sentait étrangement attirée, comme si la forêt l’appelait. Une question lui vînt à l’esprit, la petite se tourna vers sa mère :

« -Est-ce que tu es déjà allée dans la forêt ?

Lydia avala de travers, devinant à quoi sa fille faisait allusion.

- N’y va jamais, tu m’entends ?! Gronda-t-elle

- C’était juste une question. Rétorqua la petite. Et d’ailleurs tu n’y a pas répondu. Ajouta celle-ci avec arrogance.

- Oui j’y suis déjà allé. Pesta la mère. Et je peux te certifier que c’est un endroit dangereux.

- C’est là-bas que vit papa, n’est-ce pas ? Demanda la petite Maine Coon, sans prêter attention à la colère de sa mère.

Une voix de bipède s’éleva, coupant leur conversation.

-Lydia ! » Appela celui-ci.

La grande chatte accourue vers son maître, contente d’échapper aux questions de sa fille. Trois inconnus se tenaient près de son maître, un couple de bipède et leur fils unique. La petite Maine Coon entra dans la pièce à son tour. Le garçon s’approcha de celle-ci, elle s’apprêta à faire le gros dos mais fit l’erreur de regarder le bipède droit dans les yeux. Son sang se glaça et elle fut prise de tremblements incontrôlables. Elle voyait dans les yeux du garçon de la violence, les ténèbres, la mort. Il la prit entre ses mains, incapable du moindre mouvement, la reine se laissa faire sans pouvoir pousser le moindre gémissement.


« -Je veux ce chaton ! Quémanda le garçon à ses parents. Les tremblements de la petite chatte redoublèrent d’intensité.

-Tout de suite mon chéri.» Céda sa mère.

Les parents du gamin discutèrent avec les maîtres de Lydia qui regardait sa fille avec affolement. Le père du garçon finit par donner aux éleveurs un chèque, un bout de papier sur lequel était écrit une somme. Les inconnus emmenèrent la petite hors de chez elle, hors de son foyer, hors de l’endroit où elle était née, hors de l’endroit où elle avait grandi. Vendue contre un simple bout de papier. La petite chatte lança une longue plainte de désespoir, elle vit sa mère baisser les yeux, impuissante.


Dernière édition par le Mer 7 Nov - 20:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Dim 30 Sep - 21:49

Chapitre 2 : Patte de Tigre



Quelques jours s’étaient écoulés depuis que la jeune reine avait été vendue. Elle vivait avec les trois bipèdes qui l’avaient achetée. Les adultes ne prêtaient aucune attention à elle, comme si la petite chatte n’était qu’un vulgaire jouet de leur fils qui se servait d’elle comme souffre-douleur. Il s’amusait à lui envoyer des objets, lui tirait les poils et les moustaches, l’étranglait pour le seul plaisir de l’entendre gémir de douleur. Il mettait également des produits dans sa nourriture : Une fois, il lui avait mis un médicament, ne se doutant de rien, la petite avait mangé la nourriture. Elle eu si mal au ventre que depuis elle refusait de manger et maigrissait à vue d’œil. Quant à son nom, le gosse l’appelait souvent "Saleté de chat " ou "Débile sur pattes" ce qu’elle ne considérait pas comme étant son véritable nom.

Ses seuls instants de répit étaient quand le gamin dormait ou n’était pas là. Sa vie était devenue un enfer, elle ne désirait qu’une chose, s’enfuir.

De retour chez lui, le jeune bipède lança son cartable à terre et se lança à la recherche de son "
jouet".

« Débile sur pattes ! Appela t-il. Après avoir fait plusieurs fois le tour de la maison, le garçon trouva son souffre-douleur. Planquée sous un meuble, la petite chatte trembla lorsqu’une main se referma sur petit corps maigre et meurtri, la pauvre pensait déjà à toutes les misères que pouvait lui faire ce gosse, capricieux, maître de la maison, ses parents étaient incapables de le contrôler. Le garçon prononça quelques mots que la chatte ne comprit pas.

Il l’emmena dans le jardin et la mis à la hauteur de son visage.

- Maintenant tu gémis à peine quand je t’étrangle. Commença t-il, menaçant. Même quand je t’ai mis le feu à la queue, tu as à peine gigoté. Tu es trop nulle, j’ai plus besoin de toi.

Une lueur d’espoir apparu dans les yeux de la reine. *Il va me libérer* pensa t-elle, *il va me laisser partir !*

- Je vais te tuer ! La chatte n’eu pas le temps de réagir, le garçon serrait déjà ses doigts contre le cou de la jeune reine, de plus en plus fort. Elle n’arrivait plus à respirer, elle étouffait, elle allait mourir. Soudain, elle sentit une force dans sa patte avant gauche, une incroyable force dont elle ignorait jusque là l’existence. La reine leva sa patte à la hauteur de l’œil du garçon et dans un ultime effort, lui donna un violent coup. Le bipède hurla de douleur et relâcha sa victime qui s’écrasa au sol. Le gosse rentra dans la maison à quatre pattes en hurlant à tue-tête, l’œil droit en sang, crevé. La petite chatte se redressa avec peine, la respiration sifflante, elle se dirigea vers le grillage qui délimitait le jardin et passa au travers. Un chat noir et blanc, qui avait observé la scène, l’interpella.

- Est-ce que ça va ?

-J’ai..l’air…d’aller…bien ? Répondit-elle la voix enrouée et la respiration difficile

-Ce que tu viens de faire est surprenant, comment t’appelles-tu ? Demanda le chat avec douceur.

-A part Débile sur pattes et Saleté de chat…Je n’ai pas de nom. Dit-elle avec amertume.

-Alors je te nomme…Patte de Tigre, en honneur à la force qu’a donné le clan des étoiles à ta patte. Il la lécha amicalement entre les oreilles, rassurant et s’empressa d’ajouter :

-Je m’appelle Gerboise, je suis un solitaire.

-Clan des étoiles… ? solitaire… ? Répéta Patte de Tigre ahurie.

-Je t’expliquerai. Promit Gerboise. Viens avec moi ! Les bipèdes te tueront après ce que tu as fait et seule tu ne pourras pas survivre dans la forêt.

Une lueur s’alluma dans les yeux de la reine.

-On va vivre dans la forêt ? Questionna t-elle avec une joie non dissimulée.

-Exact. » *Eh bien ! Elle se remet vite!* Pensa le solitaire étonné de sa résistance. Il avança à pas lents vers la forêt, la petite chatte à ses côtés. Elle répétait tout bas son nom, son véritable nom, Patte de Tigre.


Dernière édition par le Mer 7 Nov - 20:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Mar 2 Oct - 22:08

Chapitre 3 : La trahison

Une bonne odeur de plantes régnait dans l’atmosphère, Patte de Tigre se trouvait dans une forêt verdoyante. Une voix l’appelait :
« -Viens ! N’ai crainte ! La voix était douce et apaisante.
La petite chatte se dirigea à l’endroit d’où elle provenait, tous les sens en alerte. Elle découvrit des rochers, exposés au soleil, une rivière scintillait non-loin de là.
Rends-toi à cet endroit rapidement ! Ordonna la voix. Ces terres sont appelées les rochers du soleil.
-J’y serais. »
Promit la jeune reine.

Elle se réveilla, les odeurs et les images de son rêve avaient disparues pour laisser place à la douce chaleur d’une ferme, la ferme Windover. Patte de Tigre se leva paresseusement, s’étira et fit sa toilette. L’odeur d’un rongeur vînt lui titiller les narines, elle aperçut l’animal. Caché dans la paille, un mulot cherchait quelques graines à manger.
Patte de Tigre se plaqua au sol et s’approcha silencieusement du rongeur. Quand elle ne fut qu’à quelques sauts de lapin de sa proie, la jeune chatte fléchi ses pattes et bondi sur le petit animal. Elle le tua d’un seul coup de mâchoires et l’amena à Gerboise qui avait observé la scène :
« -Bien ! Tu as beaucoup progressé ! Félicita ce dernier. Cela faisait 4 lunes que Gerboise avait recueilli la jeune reine qui était à présent âgée de 6 lunes. Le solitaire avait de bonnes raisons de féliciter son élève, Patte de Tigre attrapait ses proies avec une incroyable aisance.
-Merci, répondit simplement celle-ci.
Les deux chats entamèrent le rongeur. Le rêve qu’avait fait la jeune chatte lui revînt en mémoire. Elle avala une bouchée de mulot avant de demander au solitaire :
-Où se trouvent les rochers du soleil ? Gerboise sursauta.
-Comment connais-tu cet endroit ? S’exclama t-il ébahi.
-Je dois y aller rapidement, soupira Patte de Tigre, elle détestait qu’on ne réponde pas directement à ses questions.
Dis-moi juste où je peux les trouver ! Voyant l’hésitation de son compagnon elle ajouta :
-Je te dirais comment je connais cet endroit après mon retour. Jura la reine.
Apaisé, le solitaire se leva et sorti de la ferme, Patte de Tigre à ses côtés. Il pointa la queue dans une direction.
-Vas tout droit ! Indiqua Gerboise. A un moment, tu sentiras l’odeur des chats du clan de la rivière. Longe la frontière jusqu’à celle du clan du Tonnerre et tu y arriveras.
-Merci !
-Sois prudente ! Que le clan des étoiles te protège ! Il la lécha entre les oreilles.
-Ne t’en fais pas, je serais vite de retour. Le rassura t-elle.
Patte de Tigre prit la direction que lui avait indiqué le solitaire. Ce dernier comptait beaucoup à ses yeux. Il lui avait apprit tant de choses, il lui avait expliqué que le clan des étoiles était leurs aïeux et que ceux-ci veillaient sur tous les chats de la forêt et les guidaient. Il lui avait dit que chaque étoile était l’un de leurs ancêtres. Il lui avait apprit à chasser, à se défendre et à se protéger de beaucoup de dangers. Depuis qu’elle vivait avec Gerboise, Patte de Tigre avait un but : retrouver son père. La jeune reine était à présent sûre le trouver aux rochers du soleil.
Elle senti une odeur : Celle du clan de la rivière, comme le lui avait indiqué le solitaire, Patte de Tigre longea la frontière. Le soleil était haut dans le ciel, lorsqu’il arriva à son zénith, la petite chatte venait d’atteindre la frontière du clan du Tonnerre. Les mêmes odeurs que celles de sont rêve lui indiquèrent que les rochers n’étaient plus très loin. Tous les sens en alerte, elle pénétra dans le territoire du clan du Tonnerre, la bouche entrouverte pour mieux percevoir les odeurs. Soudain, elle perçut des bruits alarmants, des chats feulaient avec fureur ou gémissaient de douleur, une odeur la fit frissonner, celle du sang.
« -N’ai crainte, le clan des étoiles te protège. » C’était la voix de son rêve, elle apaisa la chatte et l’encouragea à continuer. Elle finit par atteindre l’endroit que ses ancêtres lui avaient montré, Patte de Tigre se cacha dans un buisson et observa la bataille. Six chats se battaient, le sang des guerriers coulait sur les rochers. Les trois chats du clan du Tonnerre avaient l’avantage, ils avaient fait fuir deux chats du clan de la rivière. Celui qui restait se battait farouchement avec un chat roux. Il y avait aussi un grand guerrier brun aux yeux ambrés et un chaton noir comme le jais.
« -Nuage de Jais, appela le chat brun. Rentre au camp, Plume Rousse et moi nous en sortirons très bien.
- D’accord, Griffe de Tigre.
Acquieça l’apprenti qui s’en alla droit vers Patte de Tigre.
Cette dernière retînt sa respiration, malheureusement, Nuage de Jais la repéra et lui sauta sur le dos. Patte de Tigre resta calme et le chaton fini par relâcher son étreinte.
- Qui es-tu ? Demanda l’apprenti, menaçant.
- Je m’appelle Patte de Tigre, je suis une solitaire. Répondit-elle d’une voix aussi douce que possible. Tu es un apprenti du clan du Tonnerre n’est-ce pas ? Tu te bas bien ! Complimenta la reine. Nuage de Jais se détendit, flatté.
- Euh…Merci ! Bredouilla le chaton. Je m’appelle Nuage de Jais. Ajouta t-il fièrement.
- Je le sais, je vous ai entendus, toi et les autres guerriers. Déclara Patte de Tigre.
- Et qu’es-tu venue faire sur le territoire du clan du Tonnerre ?
- Je suis à la recherche de mon père, le clan des étoiles m’a dit que je le trouverai aux rochers du soleil.
Avoua la jeune reine. Un miaulement strident retentit, les deux chatons reportèrent leur attention au combat. Le guerrier roux et le guerrier de la rivière se battaient toujours mais la fureur de leur combat avait rendu la plupart des rochers mobiles. L’un d’eux tomba vers les guerriers, le roux l’esquiva de justesse mais l’autre se retrouva écrasé sous la pierre, mort. Plume Rousse baissa les yeux devant le rocher, il entendit Griffe de Tigre s’approcher, le rouquin se retourna, pensant trouver un peu de réconfort face à cet accident. Au lieu de cela, le chat brun lui donna un violent coup de griffe et lui lacéra la nuque. Plume Rousse lâcha un gémissement puis tomba à terre, inerte. Le guerrier brun prit le rouquin dans sa gueule et partit vers la cachette des chatons. Ceux-ci ne bougeaient pas d’un poil, terrifiés.
Malgré le sang qui dégoulinait de la gueule de Griffe de Tigre, celui-ci les senti et posa sa victime au sol avant de les dénicher.
- Nuage de Jais ! Que fais-tu ici ? Gronda le vétéran. L’apprenti était incapable de prononcer le moindre mot. Il aperçut la chatte Maine Coon.
« Et toi qui est-tu ? Grogna le chat brun. La petite chatte était terrifiée mais elle eu la force de répondre.
- Je m’appelle Patte de Tigre, je ..Je suis la fille de Lydia. Le vétéran eu un mouvement de recul, il renifla un instant la reine. Il se tourna ensuite vers l’apprenti.
- Toi, je ne peux pas te laisser raconter ce que tu sais ! Menaça le vétéran qui se tourna ensuite vers la reine. Et toi, même si tu es ma fille, Patte de Tigre sursauta, je ne peux pas te laisser vivre. Le guerrier sorti ses griffes et leva une patte pour frapper les chatons.
- Cours ! Cria Patte de Tigre à Nuage de Jais. Ils s’élancèrent dans la forêt, le traître à leurs trousses. Il attrapa sa fille après quelques minutes de course. Elle agita les pattes dans tous les sens, affolée.
- Lâche-moi sale traître ! Cria t-elle. Nuage de Jais vînt à son secours, il percuta le vétéran de plein fouet. Griffe de Tigre relâcha la reine mais donna un violent coup à l’apprenti. Il se remit assez rapidement du choc pour pouvoir crier à Patte de Tigre :
- Sauve-toi ! Je ne suis plus très loin du camp, il ne pourra rien me faire !
- D’accord. Lança la reine. Elle fonça malgré tout sur le vétéran pour le déstabiliser le temps que l’apprenti soit hors de danger. Puis, elle prit la fuite.


Dernière édition par le Mer 7 Nov - 20:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Dim 7 Oct - 14:27

Chapitre 4 : Clan en danger

Patte de Tigre était allongée dans l’herbe, elle observait Nuage de Jais chasser une grive qui était imprudemment venue picorer. La reine était devenue adulte, elle vivait avec Nuage de Jais sur un territoire assez proche des nids de bipèdes et où le gibier était abondant. Patte de Tigre repensait à tous les événements qui avaient marqués son enfance. Elle se rappela la première intrusion de Griffe de Tigre sur le territoire de Gerboise, le guerrier était ce jour-là accompagné de Nuage de Feu, Nuage de Jais et Etoile Bleue. Heureusement que la meneuse du clan du Tonnerre était là car le traître avait senti l’odeur sa fille et avait comprit que Gerboise avait élevé celle-ci. Le guerrier brun aurait tué le solitaire si la meneuse ne l’en avait pas empêché. Le chat noir et blanc avait toujours protégé Patte de Tigre comme s’il était son père, le père que la jeune reine n’avait jamais eu. Quelques temps après, Nuage de Jais était arrivé, la peur au ventre et maigre à faire peur. La jeune chatte l’avait aidé à surmonter les épreuves qu’il enduraient et redonné la joie à l’apprenti, menacé de mort par Griffe de Tigre. Puis, le clan du Vent avait été sauvé par Cœur de Feu et Plume Grise, puis hébergé par Gerboise et Nuage de Jais quand il avait été chassé de ses terres ancestrales par le clan de l’Ombre. Le clan du Vent avait récupéré son territoire et Moustache était revenu voir les solitaires pour les remercier. C’est à ce moment-là qu’il avait fait la connaissance de Patte de Tigre. Ravie de le rencontrer, la jeune chatte lui avait demandé de lui donner régulièrement des nouvelles des quatre clans, ce que le guerrier fit avec plaisir. Il venait la voir après chaque assemblée, c’est lui qui avait apprit à la chatte la nomination de Griffe de Tigre au poste de lieutenant, puis la disparition de celui-ci, remplacé par Cœur de Feu. Patte de Tigre n’avait jamais parlé de ces évènements à Nuage de Jais, songeant qu’il préférerait peut-être oublier la terreur dans laquelle il avait vécu au temps où il était apprenti au clan du Tonnerre. Mais la plus terrible nouvelle que lui avait annoncé Moustache était sans aucun doute l’accession au rang de chef de Griffe de Tigre, renommé Etoile du Tigre. L’ancien chef du clan de l’Ombre était mort et le traître lui avait succédé. Le clan du Tonnerre était certainement en grand danger. Patte de Tigre était persuadée que l’ambition et la traîtrise de son père étaient à l’origine de tous ces évènements.

Nuage de Jais s’approcha de la reine et déposa la grive qu’il avait attrapée à ses pattes. Le grand chat noir s’allongea près de Patte de Tigre et lui lécha amoureusement la joue. La reine ronronna de plaisir et ils entamèrent l’oiseau. La proie était délicieuse, après l’avoir terminée, les deux chats se débarbouillèrent le visage et enterrèrent les restes.
« Il faut aller surveiller les frontières de notre territoire à présent. Annonça Nuage de Jais tout en lissant son beau pelage noir.
- Oui. Açquieça son amie. Je vais patrouiller du côté du clan du Vent.
- OK,
on se retrouve dans notre tanière.
- A tout à l’heure ! Lança la chatte gaiement.
- A tout à l’heure ! » Répéta Nuage de Jais. Ils partirent chacun de leur côté. Quand Patte de Tigre arriva à la frontière qui séparait le clan du Vent et son territoire, l’odeur des chats lui titilla le nez. Elle entrouvrit la bouche et reconnu Moustache, son odeur était forte, le guerrier ne devait pas se trouver bien loin. La reine longea la frontière et finit par apercevoir le chat qui attendait à la frontière. Patte de Tigre vint à sa rencontre :
« Salut, Moustache !
- Salut, Patte de Tigre ! Lui répondit le guerrier.
- Comment vas-tu ? Questionna la jeune chatte
- J’ai une nouvelle a t’annoncer. Lança Moustache sombrement. La reine dressa les oreilles en avant, tous ses sens en alerte.
- Qu’y a t-il ? S’impatienta celle-ci. Moustache pris une bouffée d’air et dit :
- Etoile Bleue est morte. La reine baissa la tête.
- C’est Etoile de Feu le nouveau chef du clan du Tonnerre. Ajouta le guerrier comme pour rassurer Patte de Tigre.
- Etoile du Tigre a t-il quelque chose à voir dans cette histoire ? Demanda la reine en étouffant un grognement.
- Je ne sais pas, je t’ai dis ce que je savais. Répondit Moustache amèrement.
Mais il y a beaucoup de tension entre le clan du Tonnerre et le clan de l’Ombre. Ajouta le guerrier. Un miaulement résonna.
- Je dois y aller. Lui dit Moustache. Si on me prend à te parler, je vais me faire tailler les oreilles. La jeune reine avait le regard vide, le guerrier cru un moment qu’elle ne l’avait pas entendu mais elle répondit :
- Merci de m’avoir prévenue.
- Au revoir !
Moustache s’inclina. Patte de Tigre l’imita.
- A la prochaine fois ! La reine retourna dans les profondeurs de la forêt, le soleil déclinait et la nuit commençait à tomber. La chatte se dirigea au centre de son territoire. Là se tenait une petite grotte creusée dans la pierre, elle pénétra à l’intérieur, la mousse qui était étalée sur le sol lui caressait les coussinets. Des yeux jaunes brillaient dans le noir, une fois qu’elle se fut habituée à l’obscurité, Patte de Tigre distingua Nuage de Jais. Elle alla se blottir contre lui.
- As-tu vu quelque chose pendant ta patrouille ? Demanda le chat noir. La reine hésita à lui parler de Moustache mais elle répondit :
- Non, tout va très bien. Sa voix était voilée, elle détestait mentir mais elle ne voulait pas mêler le chat qu’elle aime le plus au monde aux manigances de son père.
- S’il y a quelque chose qui ne va pas tu me le dis Patte de Tigre. Le chat noir n’était pas convaincu de la réponse de son amie. La jeune reine ne dit rien. Nuage de Jais lui lécha le ventre, il grossissait à vue d’œil.
- Je suis tellement impatient que nos petits naissent ! Lui dit-il en ronronnant.
- Moi aussi ! Les chats s’endormirent, serrés l’un contre l’autre.



Patte de Tigre était entourée d’arbres noirs, détruits par le feu. De minuscules bourgeons grandissaient, affrontaient bravement les cendres noires qui avaient souillées la forêt. Une odeur qu’elle connaissait vint lui titiller les narines.
- Petite Feuille ! Appela t-elle. Une chatte écaille apparut à ses côtés, ses yeux d’or plongèrent dans les siens. Petite feuille était l’ancienne guérisseuse du clan du Tonnerre, elle venait souvent voir Patte de Tigre en rêve. Que ce soit pour la rassurer, l’avertir d’un danger ou lui apporter son aide.
- Celui qui a trahi assouvira sa vengeance. Prédit l’ancienne guérisseuse. Patte de Tigre ragea.
- Etoile du Tigre ! Elle avait cracher ce nom avec toute sa haine.
- Seule la chair de sa chair pourra mettre fin à ses ambitions ! » Décréta Petite Feuille avant de disparaître. La forêt s’assombrit et disparut à son tour.


Elle se leva, encore tremblante et sorti de sa tanière. Elle dût attendre un moment avant que ses yeux ne s’habitue à la lumière du matin. Nuage de Jais était déjà réveillé, il mangeait un mulot bien dodu. En face de lui était étendu un lapin, réservé à Patte de Tigre. Celle-ci approcha, salua le chat noir et entama son petit-déjeuner.
« - Bien dormi ? Lui demanda Nuage de Jais.
- Oui, très bien et toi ? » Elle se souvint du rêve qu’elle avait fait et des révélations de Petite Feuille. *Seule la chair de sa chair pourra mettre fin à ses ambitions.* Le message était clair, si elle voulait arrêter son père, il fallait qu’elle l’affronte. Mais seule face à son lui et son clan ses efforts seraient vains. Il fallait qu’elle joigne ses forces à celles d’un clan. Et le seul clan qui ne pouvait pas refuser son aide était…Le clan du Tonnerre bien sûr. Moustache avait dit qu’il y avait beaucoup de tension entre le clan de l’Ombre et le clan du Tonnerre. La prochaine cible d’Etoile du Tigre était sans nul doute le clan du Tonnerre.


Dernière édition par le Mer 7 Nov - 21:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Sam 13 Oct - 16:06

Chapitre 5 : Les chatons de l’espoir



Part 1



« Je dois aller au clan du Tonnerre ! S’exclama Patte de Tigre. Le soleil éclairait la forêt de ses doux rayons, une forte chaleur arrivait peu à peu, en ce mois d’avril. Le ventre de la reine rasait presque les brins d’herbe verte. Nuage de Jais, le solitaire au pelage noir, eu un mouvement de recul.
- Quoi !? Pourquoi veux-tu aller au clan du Tonnerre ? Patte de Tigre, tu me cache quelque chose. Il la regarda sévèrement, la reine baissa la tête.
- Oui, pardonne-moi Nuage de Jais, je ne voulais pas te cacher quoi que ce soit ! Le chat noir s’approcha d’elle.
- C’est à cause de ton père, n’est-ce pas ?
- Oui, je ne voulais pas que tu sois inquiet. Il …il t’as fait tellement de mal !
Patte de Tigre fixa le sol, honteuse. Nuage de Jais vint à ses côtés et lui lécha amoureusement la joue.
- Raconte-moi tout mon cœur ! Lui souffla t-il à l’oreille. La jeune chatte tremblait, il fallait un jour que Nuage de Jais sache la vérité, elle le savait. Patte de Tigre prit une inspiration puis fit le récit de l’arrivée d’Etoile du Tigre au pouvoir et la mort d’Etoile Bleue. La future mère était sûre que son père était lié à ce décès. Elle lui fit également part de ses rêves.
- Le clan des étoiles m’a dit que seule la chair de sa chair pouvait mettre fin aux ambitions d’Etoile du Tigre. C’est pour ça que…
- C’est pour ça que tu veux rejoindre le clan du Tonnerre, pour tuer ton père.
Conclu Nuage de Jais.
- Exact !
- Et tu as l’intention de l’affronter enceinte jusqu’aux yeux ?!
Ironisa le solitaire.
- Nos petits naîtrons au clan. Rétorqua Patte de Tigre.
- Et tu crois que le clan nous acceptera ? Demanda le chat noir, perplexe.
- Eh bien, le clan du Tonnerre est la prochaine cible d’Etoile du Tigre alors ils auront besoins de guerriers pour l’affronter, et si je suis destinée à le tuer, personne ne refusera notre aide. Et c’est Cœur de Feu le nouveau chef, après tous les services que tu lui a rendu…
Nuage de Jais l’écoutait, les yeux mi-clos, se retrouver face à son passé ne l’enchantait pas.
Et nos petits serons certainement mieux au sein d’un clan, ajouta Patte de Tigre, il y aura toujours quelqu’un pour veiller sur eux et … il y a une guérisseuse. Ce dernier argument sembla persuader le chat noir, car il est vrai que les solitaires sont souvent victimes de maladies et autres problèmes de santé. Si la naissance se passait mal, qui allait les aider ? Et si les chatons n’étaient pas en bonne santé, qui allait les soigner ?
- D’accord, prépare-toi, on y va ! » Patte de Tigre vint lécher le futur père en ronronnant.
Les solitaires mangèrent un lièvre avant de se mettre en route, le voyage risquait d’être pénible pour la chatte enceinte. Malgré tout, Nuage de Jais savait bien que rien n’empêcherait Patte de Tigre d’aller au clan du Tonnerre.



Ils arrivèrent aux hauts plateaux, le vent soulevait des nuages de poussière rouge. L’air était sec, le territoire du clan du vent avait bien besoin d’un peu de pluie. * Passer ne sera pas facile* Songea Nuage de Jais. * Espérons qu’il n’y ai pas de patrouille *. Les solitaires entamèrent la traversée en courant le plus vite possible, moins de temps ils seraient sur le territoire mieux ce sera. Malheureusement, le gros ventre de Patte de Tigre les ralentissaient, la pauvre chatte haletait. Au bout d’un moment, une odeur leur parvint, celle du clan du vent. Ils décelèrent trois chats, un mâle et deux femelles, deux guerriers et une apprentie. Les chats apparurent devant les solitaires, leur barrant le passage.
- Que faîtes-vous ici ? Demanda le guerrier. C’était un grand chat brun rayé. Il fixait les solitaires de ses yeux jaunes.
- Vous êtes sur notre territoire ! Ajouta la guerrière, dont la fourrure était grise et les yeux dorés. Elle dégageait force et autorité, malgré la vieillesse qui avait rendu son pelage hirsute et sa silhouette rapiécée. L’apprentie, quant à elle, ressemblait à la guerrière. C’était une jeune chartreuse aux yeux ambrés, elle ne devait pas avoir plus de sept lunes.
- Nous ne faisons que passer ! Se défendit Patte de Tigre.
- Et vous pensez vraiment pouvoir vous baladez sur nos terres ? Ricana l’apprentie.
- Retournez d’où vous venez ou nous vous taillerons en pièces ! Gronda la guerrière grise. Les trois chats ennemis fléchirent leurs pattes, prêts à attaquer. Nuage de Jais se mit entre les guerriers et Patte de Tigre, prêt à protéger sa bien-aimée.
- Impossible ! Nous devons nous rendre aux quatre chênes le plus vite possible ! Répliqua la chatte enceinte.
- Très bien ! Dans ce cas, vous ne nous donnez pas le choix.». Menaça la guerrière grise. Elle montra ses crocs acérés aux solitaires et fit signe à ses compagnons d’attaquer. Le guerrier brun et l’apprentie se jetèrent sur Nuage de Jais en feulant, tandis que la chatte cendrée attaquait Patte de Tigre. Cette dernière hérissa son poil pour se protéger des coups de son adversaire et se plaqua au sol pour abriter son ventre fragile. Elle enfonça profondément ses griffes dans le sol pour résister aux assauts de la guerrière. La vieille chatte était habile et rapide, mais ses atouts étaient totalement inutiles : elle avait beau charger, griffer et mordre Patte de Tigre, celle-ci restait fermement agrippée à la terre sèche. La chatte enceinte n’avait que ses crocs pour se défendre, elle lacérait son adversaire dès que celle-ci était à sa portée. Nuage de Jais, quant à lui, se débattait comme un beau diable, envoyait coups de griffes et de crocs à profusion, sa fourrure était tachée de sang. Ses deux assaillants le ruaient de coups, si bien que Nuage de Jais fut vite épuisé, ses ennemis avaient le dessus sur lui. Un cri strident se fit entendre, Patte de Tigre avait attrapé la guerrière grise entre ses crocs et la lacérait violemment. La vieille chatte se débattait, feulait, agitait ses pattes dans tous les sens pour échapper à l’étreinte. Alertée par le cri, l’apprentie vint au secours de la guerrière, elle se jeta sur Patte de Tigre qui relâcha sa victime. La chatte grise s’éloigna un peu de la future mère pour reprendre son souffle, puis elle retourna à la charge. Avec l’aide de l’apprentie, elle renversa la chatte enceinte sur le dos et lui lacéra le ventre. Celle-ci hurla de douleur, des poils et des gouttes de sang volaient dans tous les sens. Nuage de Jais tenta de la secourir, mais le guerrier brun lui bloquait le passage et continuait à l’attaquer.
Soudain, une flamme fonça sur la chatte cendrée qui tomba à la renverse, puis, envoya l’apprentie rouler dans la poussière. L’éclair roux attaqua ensuite le guerrier brun, il débarrassa Nuage de Jais de son assaillant. Surpris de cette attaque, les chats du clan du vent s’enfuirent à toute vitesse.
Patte de Tigre se redressa en crachant du sang et reprit son souffle. Sa respiration était difficile, sifflante et son ventre la faisait terriblement souffrir. Sa fourrure avait été arrachée à certains endroits et des taches écarlates luisaient sur son pelage. Elle regarda celui qui les avaient sauvés, c’était un beau chat roux aux yeux d’or. Sa belle fourrure luisait au soleil, donnant l’impression d’être faite de feu. Le rouquin léchait les blessures de Nuage de Jais qui se redressa péniblement, il regarda son sauveur, ahuri.
« C…Cœur de Feu ?
- Oui, c’est bien moi. Mais tu dois m’appeler Etoile de feu.
Répondit le chat roux.
- Merci, Etoile de Feu !
Nuage de Jais rejoignit Patte de Tigre et lui lécha la joue.
- Est-ce que ça va ? Demanda t-il.
- mal…mon ventre… Gémit la chatte, le souffle court.
- Nous devrions nous en aller avant que d’autres guerriers n’arrivent. Suggéra Etoile de Feu. La guérisseuse de mon clan, Museau Cendré, pourra vous soigner. Affirma t-il. Il s’approcha de la reine. Comme tu dois le savoir, je suis Etoile de Feu, chef du clan du Tonnerre.
- Ravie de te rencontrer, Nuage de Jais m’a souvent parlé de toi.
Dit la chatte, la voix enrouée. Je m’appelle Patte de Tigre. »


Dernière édition par le Mer 7 Nov - 21:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Sam 13 Oct - 16:10

Chapitre 5: Les chatons de l'espoir



Part 2

Les trois chats parlaient tout en marchant le plus vite possible, ils étaient à présent dans la forêt. La plupart des arbres étaient abîmés, roussis par un incendie assez récent. Au sol, des cendres étaient collées à la terre, quelques petites plantes perçaient le tapis grisâtre.
« Qui sont les chats qui nous ont attaqués ? Demanda Nuage de Jais au rouquin.
- Vous avez eu de la chance que je sois arrivé, la chatte grise est la chef du clan du vent : Etoile Cendrée. Elle déteste les solitaires et tue tous ceux qui passent sur son territoire, d’ailleurs je pense qu’elle va avoir des ennuis, les solitaires se vengeront un jour ou l’autre.
- L’apprentie lui ressemblait…
Fit remarquer Patte de Tigre
- C’est sa fille, Nuage Filant, elle ne déteste pas particulièrement les solitaires, mais ça ne saurais tarder. Affirma Etoile de Feu.
- Et le guerrier brun ? Questionna Nuage de Jais.
- C’est Cœur d’ajoncs, un jeune guerrier. Il vous aurait tués si je n’étais pas arrivé à temps. Patte de Tigre cracha du sang et gémit de douleur.
- Courage, nous sommes bientôt arrivés. » L’encouragea le chat noir. La jeune reine luttait pour avancer, ses pattes avaient du mal à la soutenir et son ventre la faisait affreusement souffrir. Mais elle songea que bientôt, une guérisseuse serait à ses côtés, qu’elle l’aiderait à mettre bas et à sauver ses petits. Etoile de Feu la poussait aussi à avancer, il la guidait et lui parlait d’une voix rassurante.
Enfin, après plusieurs heures de marche, plusieurs heures de souffrance. L’entrée du clan du Tonnerre apparut, c’était un tunnel d’ajoncs. Les odeurs d’une multitude de chats les enveloppaient. Etoile de Feu passa par le tunnel le premier et appela la guérisseuse.
« Museau Cendré, Museau Cendré ! Une chatte grise arriva en boitant, elle avait une patte tordue et de beaux yeux jaunes.
- Qu’est-ce qui se passe ? Demanda la guérisseuse. J’espère que c’est important, il y a Tempête de Flammes qui va mettre bas d’ici une minute.
- Eh bien, il y a une autre reine qui a besoin de toi, et c’est urgent !
Répondit le chef. Patte de Tigre entra dans le camp, suivie de Nuage de Jais. Museau Cendré s’approcha de la chatte enceinte et observa son ventre, horrifiée.
- Suis-moi ! Vite ! Lui ordonna la guérisseuse avec affolement. Et j’aurais besoin d’aide. Ajouta t-elle en fixant Etoile de Feu et Nuage de Jais.
- Nous t’aiderons de notre mieux promit le rouquin.
- Courage mon cœur, la guérisseuse est là, elle va t’aider.
Susurra le chat noir à l’oreille de Patte de Tigre. La guérisseuse vint aux côtés de celle-ci et la guida à travers le camp. Des chats s’étaient réunis autour des nouveaux venus et les observaient, perplexe. Un chat gris s’extirpa de la foule et s’avança vers le solitaire noir.
- Nuage de Jais ! Appela t-il. Le chat noir tourna la tête vers lui.
- Plume Grise, je suis content de te revoir ! Dit-il la mine sombre.
- Qu’est-ce que…
- Ce n’est pas le moment de bavarder ! Coupa Museau Cendré. Viens plutôt nous aider ! Ordonna la guérisseuse. Le chat gris se tut et suivit la petite troupe. La guérisseuse les entraîna dans une tanière couverte de ronces d’où émanait une bonne odeur de lait : la pouponnière. Une chatte roux-clair était allongée sur le sol, couvert d’une moelleuse couche de mousse. Museau Cendré désigna un carré de mousse à côté de la reine rousse, qui devait certainement être Tempête de Flammes.
- Allonge-toi là ! Ordonna la guérisseuse à Patte de Tigre. La chatte s’exécuta, elle se laissa tomber au sol, comme une masse.

Soudain, une douleur lui perça le ventre, suivie d’une autre puis encore et encore, des contractions, les petits allaient naître. Patte de Tigre poussait des gémissements, la chatte rousse, à côté d’elle, en faisait de même. Un petit cri retentit, un chaton venait de naître, mais pas le sien, celui de la rouquine. Patte de Tigre aperçut la boule de poils, c’était une femelle dorée avec des motifs noirs sur tout le corps. Tempête de Flemme l’appela Patte d’Or. Un autre cri retentit, mais cette fois-ci, c’était le chaton de Patte de Tigre. La petite boule de poils remuait, c’était une femelle également, une petite Maine Coon nacrée. Elle tremblait comme une feuille. La guérisseuse mit la petite entre les pattes de la mère qui lécha sa première née, émue.
- Feuille Nacrée…ce sera ton nom. Dit-elle d’une voix douce. Nuage de Jais, aussi ému qu’elle, lécha sa fille en ronronnant.
- Elle sera robuste. Annonça t-il. Mais leur joie fut de courte durée, un autre chaton fit son apparition. Inerte, une blessure le parcourait, elle démarrait à son œil gauche pour finir dans le bas de sa nuque. La plaie saignait abondamment et toute vie semblait avoir quitté son corps. Pourtant, Nuage de Jais s’empressa de le lécher pour faire battre le petit cœur du nourrisson, en vain. Patte de Tigre fixa la guérisseuse avec espoir, elle recherchait de l’aide. Museau Cendré se mit à trembler, cette mise bas lui rappelait celle de Rivière d’Argent, une chatte du clan de la Rivière qui avait perdu la vie en faisant naître ses chatons. Plume Grise et Etoile de Feu remarquèrent le trouble de la guérisseuse car le chef s’approcha d’elle et lui chuchota à l’oreille :
- Il faut que tu aide Patte de Tigre, sa mise bas ne se passera pas comme celle de Rivière d’Argent si tu as confiance en toi. Museau Cendré se dressa de toute sa hauteur, déterminée à ne pas laisser le passé l’abattre.
- Plume Grise, va me chercher des toiles d’araignées ! Ordonna t-elle au chat gris qui sortit de la pouponnière aussi vite qu’il le put. La guérisseuse s’approcha du nouveau-né, Nuage de Jais lui laissa la place. Elle commença à lécher le chaton et à lui souffler sur le nez pour le faire respirer. Elle répéta l’action plusieurs fois, mais le chaton n’avait toujours aucune réaction. Plume Grise arriva dans la pouponnière, chargé de toile d’araignées. Museau Cendré se tourna vers lui et prit un peu de toile, qu’elle appliqua sur la blessure du chaton.
- Mettez-en aussi sur les blessures de sa mère ! Ordonna la guérisseuse. Les chats s’exécutèrent et comblèrent les plaies de la reine tandis que Museau Cendré recommençait ses tentatives pour réanimer le chaton. Tempête de Flamme, elle, avait terminé sa mise bas, elle n’avait eu qu’un seul chaton, elle léchait donc son unique fille, Patte d’Or, tout en observant les chats s’activer. A force d’efforts et de persévérance, le ventre de chaton commença à se lever et s’affaisser et de l’air s’échappait de ses narines, il respirait. Le petit commença à agiter faiblement les pattes puis poussa un petit cri qui se transforma en pleurs. Tous les chats présents dans la pouponnière se tournèrent vers le petit, impressionnés. La guérisseuse plaça le petit à côté de sa sœur.
- Il faudra le surveiller au cas où sa blessure l’empêcherait encore de respirer. Et malheureusement, il gardera toujours une cicatrice. Patte de Tigre lécha son petit.
- C’est un miracle qu’il soit en vie ! S’exclama Tempête de Flammes.
- C’est pourquoi je l’appellerai Petit Miracle. Annonça Patte de Tigre.
- Je resterais dans la pouponnière à le surveiller. Déclara Museau Cendré.
- Merci beaucoup ! Répondit Patte de Tigre
- Allez vous reposer à présent ! » Ordonna t-elle aux chats. Etoile de Feu et Plume Cendrée sortirent mais Nuage de Jais resta dans la pouponnière et s’allongea près de Patte de Tigre. Patte d’Or, la fille de Tempête de Flammes, poussa un petit cri. Feuille Nacrée lui répondit et les deux mères se regardèrent. Leurs filles seraient certainement de bonnes amies…


Dernière édition par le Jeu 8 Nov - 21:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Jeu 18 Oct - 21:19

Chapitre 6 : Quand Amitié rime avec Rivalité !


Part 1


Une brise glaciale traversa le clan du Tonnerre, des feuilles rousses s’éparpillaient sur le sol. La saison des feuilles mortes était arrivée et le gibier se faisait de plus en plus rare dans la forêt. Devant la pouponnière du clan, une antre recouverte de ronces piquantes, des chatons s’amusaient gaiement, profitant du temps encore assez chaud pour aller dehors. Deux chatonnes dirigeaient les activités des petits. L’une d’elle était une petite maine coon aux magnifiques yeux ambrés, tandis que l’autre était une jolie chatte dorée. C’était les plus âgées des chatons, elles seraient bientôt nommées apprenties. Les deux chattes avaient hâte de commencer leurs premières leçons, mais pour le moment, elles devaient se contenter des jeux puérils de leurs compagnons. Un chaton sorti de la pouponnière et des moqueries s’élevèrent autour de lui « eh ! Le moche, tu t’es griffé avec une ronce ? » Des rires éclatèrent. Le petit se dirigea vers les aînées, la queue basse. C’était un chaton brun rayé de noir, il avait une affreuse cicatrice qui commençait de son œil gauche pour se terminer sur son épaule gauche. Cette blessure, qu’il avait depuis sa naissance, était la cause de bien des moqueries.
« J’en ai marre ! Se plaignit-il.
- Ne les écoute pas ! Ce sont des idiots ! Lui répondit la chatte maine coon.
- Tu vaux mieux qu’eux, Petit Miracle. Ajouta la reine dorée. Le chaton soupira.
- Je suis moche ! Il baissa la tête.
- Mais non, tu n’es pas moche ! Dis-le-lui Patte d’Or !
- Feuille Nacrée à raison. Et puis, ce n’est pas le physique qui compte ! Affirma la chatonne dorée.
- C’est ce que tu as dans le crâne qui est important, je ne vais pas te le répéter dix mille fois ! Soupira Feuille Nacrée.
- Oui mais, avouez que c’est difficile de draguer les femelles quand on est moche. Protesta Petit Miracle. Les aînées se regardèrent un instant avant de pouffer de rire.
Ba quoi ? C’est vrai ! Ajouta le chaton.
- Par le clan des étoiles, ne me dîtes pas qu’ils sont tous comme ça ! S’exclama Feuille Nacrée en regardant le ciel.
- Infortunately, I think yes. Répondit Patte d’Or. Petit Miracle la regarda en fronçant les sourcils.
- Quoi ? Qu’est-ce que tu as dit ? Questionna le chaton.
- C’est de l’anglais, les anciens nous ont appris à parler cette langue. Lui répondit Feuille Nacrée. Elle adressa un sourire discret à Patte d’Or, elle aimerai tant que son frère, Petit Miracle, soit heureux.
- Tu devrais voir les anciens plus souvent, ils ont plein de choses intéressantes à raconter. Conseilla Patte d’Or au chaton.
- D’ailleurs, si on allait les voir ? Proposa Feuille Nacrée.
- Tu ne vas pas encore leur demander pourquoi Etoile du Tigre tient absolument à détruire notre clan j’espère ? Interrogea Patte d’Or.
- Quand ils en auront marre de cette question, ils finiront bien par me répondre. Lui affirma Feuille Nacrée, une pointe d’amusement dans la voix.
- Tu es aussi énervante que moi ! Les trois compères se retournèrent et se retrouvèrent face à une guerrière du clan du Tonnerre, Patte de Tigre.
- Ah ! Maman, tu voudrais bien….
- Non, Feuille Nacrée, je ne répondrais pas à ta question.
Coupa la guerrière.
- Pff…je saurais la vérité un jour ou l’autre. Grommela la chatonne
- Peut-être, mais, pour le moment, tu n’es pas prête. Patte de Tigre lui lécha tendrement la joue.
- Ah…Et quand est-ce que je serais prête ? Demanda la jeune reine.
- Arrête d’embêter ta mère avec tes questions, Feuille Nacrée ! Coupa une voix. La petite maine coon leva la tête et croisa le regard son père. Le chat au pelage noir comme la nuit avait été renommé Cœur de Jais et était devenu un guerrier fort et respecté au sein du clan. Il revenait visiblement de la chasse, il avait ramené deux belles grives. Feuille Nacrée lui fit son regard le plus doux.
- Papa, tu pourrais me dire pourqu…
- Ça suffit ! Au lieu de nous faire perdre notre temps avec tes questions, emmène donc ton frère chez Museau Cendré.
La chatonne étouffa un grognement.
- C’est toujours la même chose ! Pourquoi personne ne veut me répondre ? Cœur de Jais, ignorant les protestations de sa fille, se tourna vers la reine au beau pelage doré.
- Quant à toi, Patte d’Or, Amène ces grives aux anciens ! La chatonne fit quelques pas vers les proies. Elle regarda Feuille Nacrée et croisa son regard.
- PearlyLeaf, for once, do what we ask to you!
- Ok, GoldenPaw.
Soupira son amie. Cœur de Jais, Patte de Tigre et Petit Miracle échangèrent des regards interrogateurs. Patte d’Or prit l’une des grives entre ses crocs et se dirigea vers la tanière des anciens en trottinant. Tandis que Feuille Nacrée et son frère marchèrent vers l’antre de la guérisseuse d’un pas lent. Sentant le regard de Petit Miracle sur elle, la petite maine coon soupira.
- Patte d’Or m’a demandé d’obéir, si c’est ce que tu veux savoir.
- D’accord.
Acquieça le chaton. Mais, pourquoi vous parlez cette langue au juste ? Feuille Nacrée lui sourit.
- L’anglais représente notre amitié et nous pouvons nous parler sans que ceux qui nous entourent ne comprennent ce que nous disons.
- Pratique pour faire de mauvais coups sans se faire remarquer, n’est-ce pas ?
Ironisa le chaton.
- T’as tout pigé ! Confirma la petite maine coon en riant. Ils arrivèrent à l’entrée de la tanière de Museau Cendré, la guérisseuse sortit de son antre et fixa les chatons.
- C’est pour changer tes pansements ? Demanda t-elle à Petit Miracle. Celui-ci acquieça et la chatte grise retourna dans sa tanière. Elle en ressortit quelques secondes plus tard, chargée de toiles d’araignée. La guérisseuse s’assit à côté du chaton et retira doucement les toiles, couvertes de sang, de sa cicatrice. Celle-ci se mit aussitôt à saigner et des gouttes écarlates coulèrent le long du visage de Petit Miracle. Museau Cendré s’empressa d’appliquer des toiles d’araignée sur la blessure afin de stopper le saignement. Lorsqu’elle eut fini, la chatte cendrée enterra les toiles usées et fixa le chaton avec satisfaction.
- Ta cicatrice saigne de moins en moins, c’est bon signe ! Annonça t-elle. Petit Miracle ne put s’empêcher de sauter de joie.
- J’aurais bientôt plus de cicatrice, que la vie est belle ! Chantonna t-il gaiement. Il s’éloigna en sautillant. Sa sœur tenta de le suivre pour partager son bonheur mais Museau Cendré l’interpella.
- Feuille Nacrée, j’ai quelque chose à te dire. Déclara t-elle d’une voix sombre. La chatonne vint se planter devant elle, intriguée.
- Qu’y a t-il ? La guérisseuse prit une inspiration et ouvrit la bouche.
- Tes parents m’ont demandé de ne pas révéler la vérité à ton frère, mais, quand je le vois, je me dis que c’est cruel de lui donner de faux espoirs. Feuille Nacrée écarquilla les yeux.
- C’est à propos de sa cicatrice ? Demanda t-elle d’une voix tremblante. A son grand désespoir, Museau Cendré hocha la tête.
- Il aura cette cicatrice durant toute sa vie, quoi que je fasse. Avoua la guérisseuse. La chatonne eu un mouvement de recul et une larme de cristal coula le long de sa joue.
- Il…il souffre tellement de cette cicatrice, et…il espérait tant ne plus l’avoir un jour ou l’autre ! Bafouilla t-elle. Son estomac se noua et elle étouffa un sanglot.
- Je sais, ce sera un choc pour lui de l’apprendre. Répondit la chatte grise sombrement. Elle releva un peu la tête pour regarder Feuille Nacrée droit dans les yeux. Elle inspira avant d’ajouter d’une voix aussi calme que possible :
C’est pourquoi je te demande de le lui dire. La chatonne fut frappée de stupeur.
- Quoi ? Mais comment je vais lui annoncer ça ? Questionna t-elle avec affolement.
- Je suis sûre que tu trouveras un moyen de le lui dire. Lui affirma la guérisseuse. Maintenant file ! J’ai du travail !
- Quoi ? Tu me laisse tomber !? »
S’indigna la petite maine coon. Mais Museau Cendré avait déjà disparut dans son antre.


Dernière édition par le Jeu 8 Nov - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Sam 20 Oct - 17:14

Chapitre 6: Quand Amitié rime avec Rivalité!



Part 2



La nuit tomba, tous les chatons étaient rentrés à la pouponnière et dormaient à points fermés. Tous sauf Feuille Nacrée qui ne trouvait pas le sommeil et Patte d’Or qui s’approcha d’elle.
« Pssst…Feuille Nacrée ! Appela t-elle à voix basse.
- Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Lui demanda la petite maine coon en chuchotant.
- Ça te dis une petite partie de chasse ? Feuille Nacrée comprit que son amie lui lançait un défi. Les deux rivales avaient l’habitude de se défier ; le plus souvent, elles partaient en douce la nuit et allaient chasser aux rochers du soleil, leur endroit préféré.
- C’est d’accord ! Acquieça Feuille Nacrée. Une partie de chasse en compagnie de sa meilleure amie l’aiderait peut-être à réfléchir. Elles sortirent de la pouponnière en silence et se faufilèrent à travers les buissons en prenant bien soin de ne pas se faire remarquer. Une fois suffisamment éloignées du camp, les deux chatonnes se défièrent à la course. Elles foncèrent dans les buissons, tels des éclairs, elles zigzaguaient entre les arbres de la forêt à une vitesse fulgurante. Après quelques minutes de course, Feuille Nacrée arriva aux rochers du soleil. Le lieu était désert, d’énormes pierres étaient empilées au bord d’une belle rivière. La jeune maine coon sauta sur un rocher et se retourna pour voir arriver son amie, essoufflée.
- J’ai gagné ! Déclara gaiement Feuille Nacrée. Patte d’Or s’arrêta devant un rocher et grommela.
- Mais tu ne gagneras pas à la chasse ! La chatonne au pelage doré la défia du regard.
- On se retrouve ici à l’aube, celle qui rapportera la plus grosse proie remportera le défi. Annonça Feuille Nacrée en soutenant le regard de sa rivale. Patte d’Or hocha la tête et disparut entre les rochers. Tandis que son amie alla se promener au bord de la rivière, pensive. Elle observait la surface de l’eau écumante, de plus en plus agitée au fur et à mesure qu’elle avançait. Elle aperçut un tronc d’arbre étendu à la surface, tel un pont. Feuille Nacrée s’en approcha et posa une patte sur l’écorce humide. L’arbre ne faisait pas un pont très stable mais il pouvait supporter le poids d’un chaton. La jeune chatte regarda un peu plus loin dans la rivière, elle s’aperçut qu’il y avait des rapides menant à une cascade juste après cet arbre. * Tomber dans l’eau à cet endroit serai du suicide * Songea t-elle. C’est pourquoi elle rebroussa chemin pour se mettre à la recherche d’une proie. Elle se balada entre les rocher tout en humant l’air. Elle finit par percevoir l’odeur d’un rongeur. Feuille Nacrée suivit la piste et finit par apercevoir un mulot bien dodu. Aussitôt, la chatonne se tapit et avança vers sa proie sans faire le moindre bruit. Le petit animal grignotait quelques graines, inconscient du danger. La chatonne n’était plus qu’à quelques sauts de lièvre de sa victime, elle se sentit soudain observée, épiée. Elle se retourna mais ne vit que la lune, œil scintillant qui observait la scène du haut du ciel obscur. Feuille Nacrée regarda cette lune envoûtante, hypnotisée par ses lueurs apaisantes et mystérieuses. La chatonne se senti soudain emportée par une étrange force, Feuille Nacrée lutta mais elle ne pouvait plus bouger, elle se sentait fatiguée, très fatiguée, elle s’assoupit.


Il faisait nuit, c’était dans le camp du Tonnerre. Une bataille faisait rage, l’odeur du sang était partout, la peur était omniprésente. Feuille Nacrée voyait des chats qu’elle ne connaissait pas se battre contre les guerriers du clan du Tonnerre. Parmi ces ennemis, elle aperçut Etoile du Tigre, elle le reconnut sans mal à cause de sa taille imposante et de ses muscles puissants. Il se battait contre Patte de Tigre avec rage. Feuille Nacrée entendit quelques paroles prononcées par sa mère :
« Je ne perdrai pas face à toi car le clan des Etoiles à prédit que la chair de ta chair mettrait fin à tes ambitions.
- Mais peut-être que mettre fin à mes ambitions ne signifie pas me tuer mais m’aider à parvenir à mon but.
Répliqua Etoile du Tigre calmement. Joins-toi à moi et tu pourras gouverner avec moi ! Proposa le guerrier brun d’une voix envoûtante. Feuille Nacrée observait la scène attentivement, la peur lui tordait le ventre. Sa mère lança un regard menaçant au chef du clan de l’Ombre.
- Jamais je ne me joindrai à un traître ! Cracha t-elle.
- Alors je te tuerai. » Répondit Etoile du Tigre d’une voix sombre. Il se jeta sur Patte de Tigre et lui lacéra violemment la nuque. Soudain, un éclair doré vint percuter le guerrier brun qui lâcha sa victime. Il se tourna vers la boule de poils qui l’avait attaqué, c’était Patte d’Or. Feuille Nacrée tenta d’aller aux côtés de son amie mais elle se rendit compte qu’elle ne pouvait pas bouger, elle était comme figée, obligée de regarder la scène sans pouvoir intervenir. Le guerrier brun sauta sur la chatonne dorée, lui mordit le cou et l’envoya rouler dans la poussière. Inerte, Patte d’Or gisait sur le sol, morte. Feuille Nacrée hurla de désespoir.


Dernière édition par le Jeu 8 Nov - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Sam 20 Oct - 22:57

Chapitre 7 : L’attaque du clan de l’Ombre


Part 1

« Feuille Nacrée, Feuille Nacrée ça va ? » La jeune maine coon se réveilla en sursaut, elle était dans un état de panique incontrôlable. Des larmes de cristal perlaient sur ses joues et une grande peur s’était emparée d’elle. Feuille Nacrée regarda autour d’elle, des rochers, il n’y avait que des rochers, Etoile du Tigre avait disparut, comme l’odeur du sang. Son regard croisa Patte d’Or, elle ne gisait pas au beau milieu d’un champ de bataille, non, elle était là, bien vivante, la fixant avec inquiétude. Feuille Nacrée reprit ses esprits, ce qu’elle avait vu n’était pas réel. Des questions fusèrent dans son esprit : Et si elle avait eu une prémonition ? Et si c’était le clan des étoiles qui l’avait alertée du danger ? Ou avait-elle tout simplement rêvé ? Dans tous les cas, Feuille Nacrée se jura de protéger Patte d’Or, jamais Etoile du Tigre ne touchera à un seul poil de sa fourrure dorée. Et sa mère ? Patte de Tigre avait failli mourir dans sa vision, il fallait la protéger du danger elle aussi. Mais comment y parvenir sans lui avouer ce qu’elle avait vu ? La voix de Patte d’Or la tira de ses pensées.
« Est-ce que tu va bien ? Interrogea t-elle encore une fois. Feuille Nacrée fit de terribles efforts pour rester calme et ne pas s’effondrer de chagrin devant son amie. Elle inspira avant de lui répondre.
- Ça va, ne t’inquiète pas ! Feuille Nacrée semblait beaucoup plus calme, le fait de voir Patte d’Or en bonne santé l’avait rassurée.
- Non, ça ne va pas ! Rétorqua la chatonne dorée. Et ne me mens pas, je vois très bien que quelque chose te perturbe. Feuille Nacrée était prise au piège, obligée d’avouer la vérité à son amie, mais comment le lui dire ? Non, il ne fallait surtout pas qu’elle le sache, il ne le fallait pas pour sa sécurité. Si Feuille Nacrée lui avouait tout, Patte d’Or mettrait sa vie en danger sans hésiter, elle n’hésiterait pas à affronter Etoile du Tigre et il serait trop tard pour la sauver. Mais il fallait pourtant trouver quelque chose à lui dire, quelque chose qui expliquerait son état de panique. Soudain, elle se souvint des révélations de Museau Cendré à propos de la cicatrice de son frère.
- Museau Cendré m’a avoué quelque chose de très important à propos de Petit Miracle. Patte d’Or s’approcha d’elle pour lui lécher affectueusement la joue.
- Qu’a t-elle dit ? Sa voix était douce et apaisante. Ce qui donna à Feuille Nacrée la force de continuer.
- Il…il aura sa cicatrice toute sa vie ! Bégaya t-elle. La chatonne dorée fit un bond.
- Quoi ? C’est pas vrai ! S’écria Patte d’Or.
- Et je dois trouver un moyen de le lui dire ! Ajouta son amie en frissonnant. La petite chatte dorée enfoui son visage dans la fourrure de Feuille Nacrée et versa quelques larmes.
- C’est impossible ! On ne peut pas lui annoncer ça ! C’est trop…cruel ! Patte d’Or essayait tant bien que mal de camoufler son chagrin sans y parvenir complètement.
- Mais ce serait encore plus cruel de le lui cacher, de le laisser découvrir la vérité tout seul. Affirma la petite maine coon.
- Mais il ne supportera pas le choc, Feuille Nacrée, souviens-toi, il dit toujours qu’il a hâte que sa blessure guérisse, qu’il ne pourra pas vivre avec ! Patte d’Or semblait désespérée. La jeune maine coon essaya de la consoler en lui léchant tendrement le haut du crâne.
- Mais plus tôt il saura la vérité, moins le choc sera dur à endurer. Ajouta t-elle d’une voix aussi douce que possible. Patte d’Or resta immobile, le nez toujours enfoui dans la fourrure de son amie. Cette nouvelle semblait être un terrible choc pour elle aussi. Le soleil commençait à se lever, tandis que la lune commençait à disparaître, chassée par les rayons lumineux. Au bout d’un moment, Patte d’Or finit par relever la tête, toute trace de chagrin avait quitté son visage qui retrouva son habituelle douceur.
- Nous devrions rentrer au camp. » Suggéra t-elle. Feuille Nacrée acquieça, son amie se releva, prête à rentrer. Le corps d’un mulot gisait sur le sol, celui que la petite maine coon avait voulu attraper un peu plus tôt. La chatonne dorée prit sa proie entre ses crocs et trottina en direction du camp du Tonnerre, suivie par son amie.

Les chatonnes arrivèrent à l’entrée du camp, elle s’y faufilèrent sur la pointe des pattes et se dirigèrent vers la pile de gibier. Malheureusement, un chat les aperçus et leur barra la route.
« Où êtes-vous allées ? Demanda t-il en grognant. Les fautives levèrent les yeux vers le chat, c’était Etoile de Feu, leur chef. Feuille Nacrée prit un air innocent.
- Nous sommes allées chasser, le clan a besoin de gibier ! Déclara t-elle en faisant les yeux doux au chat roux.
- Mais qu’avez-vous dans la tête toutes les deux ? Vous auriez pu vous faire tuer ! S’exclama Etoile de Feu, exaspéré. La chatte dorée posa son mulot au sol et regarda son chef.
- Nous sommes désolées, Etoile de Feu, nous pensions bien faire ! Affirma t-elle d’une voix douce.
- Nous ne recommencerons plus. Promit Feuille Nacrée. Le rouquin garda les yeux mi-clos un instant, il fallait les punir pour leur désobéissance et leur infraction envers le code du guerrier.
- Amenez le gibier aux anciens, vous changerez leur litière et les débarrasserez de leurs tiques et leurs puces jusqu’à ce que je lève votre punition. Décréta le chef. Il tourna les talons, tandis que les chatonnes prirent la direction de l’antre des anciens. C’est ce moment que choisit Feuille Nacrée pour réfléchir à la situation. Comment protéger Patte d’Or et Patte de Tigre du terrible danger que représentait Etoile du Tigre ? La petite maine coon n’en avait aucune idée, elle n’était pas assez forte pour le combattre et éloigner son amie et sa mère de lui sans leur révéler la vérité était impossible. Les deux amies arrivèrent chez les anciens, Petit Miracle était là, lui aussi, il écoutait ce que lui racontait un ancien. Patte d’Or et Feuille Nacrée vinrent s’assoire à ses côtés. La chatonne au pelage doré déposa son mulot devant l’un des chats âgés qui l’entourait et déclara :
- C’est pour vous ! Une vieille chatte la remercia.
- Où étiez-vous ? Je vous ai cherchées partout ! S’exclama Petit Miracle. Patte d’Or et Feuille Nacrée se regardèrent, gênées.
- Nous te le dirons quand nous serons seuls. Répondit la petite chatte dorée. Il y avait une certaine tension dans sa voix, néanmoins, le chaton hocha la tête. Une vieille chatte vint se poster devant eux.
- Puisque vous êtes là, autant vous raconter une histoire ! Proposa t-elle. Les chatons acquieçèrent et la conteuse s’installa. Elle leur raconta l’histoire d’Etoile de Feu, le chat domestique devenu chef. Le rouquin avait dut s’imposer dans le clan pour se faire respecter, il avait même attaqué Longue Plume, un puissant guerrier du clan, à son arrivée. Feuille Nacrée songea à Etoile du Tigre, elle devait l’arrêter, maintenant, elle le savait, c’était la seule solution. Elle devra faire preuve de courage pour s’opposer au guerrier, comme Etoile de Feu auparavant. Quand la doyenne eu terminé son récit, les chatons la remercièrent et s’éloignèrent. Patte d’Or les conduisit dans un endroit calme où personne ne pourrait les entendre. Elle lança un regard à Feuille Nacrée qui comprit immédiatement son intention : révéler à Petit Miracle la vérité sur sa cicatrice.
- Pourquoi allons-nous ici ? Demanda le chaton, perplexe.
- J’ai quelque chose d’important à te dire. Déclara Feuille Nacrée. Son cœur faisait des bonds dans sa poitrine. Patte d’Or se colla contre le chaton et fit signe à son amie qu’elle l’aiderait. La jeune maine coon prit une profonde inspiration.
Tu auras une cicatrice toute ta vie. Elle avait eu un grand mal a avouer à son frère la vérité sur cette cicatrice dont il souffrait depuis sa naissance. Son cœur se serra quand elle vit l’expression du chaton, un profond désespoir mêlé d’une grande douleur. Petit Miracle éclata en sanglots, il tremblait de tous ses membres.
- Non, non c’est pas…possible ! Gémit-il, les chatonnes eurent l’impression qu’il allait s’effondrer mais il resta debout. Feuille Nacrée, sensible, se mit à pleurer à chaudes larmes.
- Je suis un monstre, personne ne m’aime, personne n’aimera jamais un chat qui ressemble à un monstre ! Gémit Petit Miracle. Patte d’Or, qui se trouvait à côté de lui, avait les larmes aux yeux.
- C’est faux ! S’indigna t-elle. Le chaton se tourna vers elle.
Ceux qui ne t’apprécient pas à cause de ta cicatrice sont des imbéciles. Continua la petite chatte dorée. Elle prit une inspiration et regarda Petit Miracle droit dans les yeux.
Je me fiche que tu aies une cicatrice ou non, le plus important c’est tout ce que tu es et pas seulement physiquement. Tu as un grand cœur, tu es le chat le plus merveilleux que j'aie rencontré et je…je t’aime Petit Miracle ! Patte d’Or enfoui son visage dans la fourrure du chaton.
Je ne veux pas que tu sois malheureux. Feuille Nacrée regardait son amie, bouche bée, puis attendit une réaction de son frère. Elle savait que depuis toujours, le chaton avait un faible pour Patte d’Or mais elle ignorait jusqu’alors ce qu’éprouvait son amie pour lui.
- Moi aussi, je t’aime !». Susurra Petit Miracle à l’oreille de la chatonne dorée. Il la lécha tendrement. Feuille Nacrée se détendit, rassurée, elle s’éloigna, les laissant seuls.


Dernière édition par le Jeu 8 Nov - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Dim 21 Oct - 20:14

Chapitre 7 : L’attaque du clan de l’Ombre

Part 2


Le soir approchait rapidement, très rapidement, trop rapidement pour Feuille Nacrée qui était de plus en plus tendue. Dans quelques heures, une attaque du clan de l’Ombre aura lieu, dans quelques heures, Etoile du Tigre serait là, dans quelques heures, le camp paisible se transformerait en champ de bataille ensanglanté. La jeune maine coon tournait en rond près de l’entrée du camp, plus le temps passait plus elle était agitée. Son cœur cognait de plus en plus fort dans sa poitrine, elle n’avait pas peur, non, elle était terrorisée. Feuille Nacrée se demandait toujours comment elle allait s’y prendre pour stopper Etoile du Tigre, tout ce qu’elle savait du guerrier, est qu’il est ambitieux et sanguinaire. Mais quelque chose lui échappait, elle était sûre de savoir autre chose de lui, mais quoi ? La lune qui luisait dans un ciel noir, les feulements, le sang, la peur. Tous les détails de sa vision lui revinrent en mémoire, elle se rappela la conversation de Patte de Tigre et Etoile du Tigre. Soudain, Feuille Nacrée fit un bond, sa mère avait dit qu’elle ne perdrait pas face au chef du clan de l’Ombre car seule la chair de sa chair mettrait fin aux ambitions de celui-ci. La guerrière avait donc insinué qu’elle était la chair de la chair d’Etoile du Tigre, et donc…sa fille. Feuille Nacrée grinça des dents, le chef du clan de l’Ombre n’était autre que son grand-père. Elle se rappela de ce qu’avait dit Etoile du Tigre, la chair de sa chair pouvait aussi mettre fin à ses ambitions en l’aidant à finir ce qu’il avait commencé. Patte de Tigre avait refusé de s’allier au guerrier brun qui avait ensuite essayé de la tuer. Il y avait autre chose de très important qui échappait à Feuille Nacrée, elle le savait mais son agitation l’empêchait de réfléchir. La chatonne se sentait submergée par tout ce qu’elle avait découvert, on lui avait caché tant de choses, on lui avait tellement menti au sujet de son grand-père. Et encore, elle était certaine que ce qu’elle savait à présent n’était qu’une infime partie de tout ce qu’on lui a caché depuis sa naissance. Autre chose lui vint à l’esprit, un autre détail : Peut-être que ce n’est pas Patte de Tigre qui est censée mettre fin aux ambitions d’Etoile du Tigre, la chatonne était tout aussi concernée par cette prophétie. La chair de la chair du chef du clan de l’Ombre pouvait tout aussi bien être…Feuille Nacrée. Maintenant, elle en était sûre, c’est elle qui devait arrêter Etoile du Tigre et non pas sa mère. Sinon c’est Patte de Tigre qui aurait reçut cette vision et pas elle ! Un poids alourdit son cœur, si c’était bel et bien elle qui devait mettre fin aux ambitions d’Etoile du Tigre, alors l’avenir des quatre clans était entre ses pattes, ses pattes de chatonne innocente. Une question lui traversa l’esprit : Pourquoi elle et pas Petit Miracle ? La réponse lui vint immédiatement : Son frère est bien trop frêle et trop fragile pour supporter un tel poids. Mais pourquoi elle ? Pourquoi elle et pas quelqu’un d’autre ? Les derniers rayons de soleil disparurent pour laisser place à la douceur de la lune. La bataille n’était plus très loin. Feuille Nacrée regarda la lune, ses yeux ruisselaient de larmes, des larmes de colère. « Pourquoi m’avez-vous choisie ? » Questionna t-elle. « Pourquoi moi ? Je ne sais pas me battre, je n’ai rien de particulier. » Continua t-elle en laissant éclater sa colère. « Regardez-moi ! Je ne suis qu’une petite chatonne complètement banale. Je ne suis bonne à rien, jamais je n’arriverais à battre Etoile du Tigre. » Feuille Nacrée éleva la voix. « Comment avez-vous pu être assez stupides pour croire que j’avais une chance de vaincre Etoile du Tigre ? » Pour toute réponse, un coup de vent lui jeta de la poussière dans les yeux. Malgré tout, Feuille Nacrée continua. « Et en plus vous m’envoyer de la poussière ! C’est moi qui devrais vous en envoyer, vous êtes en train de gâcher ma vie ! Je vous déteste ! » La chatonne s’effondra au sol et pleura toutes les larmes de son corps. Soudain, des odeurs de chats inconnus montèrent à ses narines et elle se releva d’un bond. Elle sécha ses larmes et regarda une dernière fois la lune. « Si c’est comme ça que vous l’entendez, très bien ! » Lança t-elle sombrement. « Je mettrais fin aux ambitions d’Etoile du Tigre ! » Un silence pesant s’installa dans le camp. « Ou plutôt, je l’aiderai à mettre fin à ses ambitions ! » Un vent violent la balaya. Feuille Nacrée se posta à côté de l’entrée du camp, l’attaque du clan de l’Ombre pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Astrale

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
Clan : [*River*]
* PUF(s): : Chef
Date d'inscription : 08/09/2007

Info' Matou
[*CLAN: [*River*]
[*RANG: [*Leader*]
[*AFFINITY:

MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   Sam 10 Nov - 18:32

Chapitre 8 : Celle qui pleure pour la lune
Part 1




La lune, qui scintillait au dessus du camp du Tonnerre, semblait toiser Feuille Nacrée avec colère. La jeune maine coon fixait l’entrée, tapie dans l’herbe. Un bruit de course vint troubler le silence de la nuit et l’ignoble odeur des chats du clan de l’Ombre se fit sentir. Tornade Blanche, le lieutenant du clan du Tonnerre, était de garde. Le grand chat blanc avait du sentir l’approche menaçante du clan ennemi car il sauta sur le promontoire pour lancer l’alerte.« Réveillez-vous ! Le clan de l’Ombre nous attaque ! ». Aussitôt, les guerriers bondirent hors de leur antre en montrant les crocs.
Puis le clan de l’Ombre arriva, les guerriers ennemis s’engouffrèrent dans le tunnel d’ajoncs. Aucun d’eux ne remarqua la présence de Feuille Nacrée, tapie dans l’ombre, la chatonne se faisait toute petite. Son cœur battait la chamade, elle tremblait de tous ses membres, malgré les efforts qu’elle faisait pour garder son calme. La petite maine coon n’avait pas peur des ennemis, mais elle avait peur d’échouer, de ne pas parvenir à sauver Patte d’Or. Les guerriers des deux clans s’entrechoquèrent, le sang gicla, les feulements et les grognements faisaient rage. En quelques instants, l’odeur de la peur avait envahi tout le camp, transformé en un horrible champ de bataille. Etoile du Tigre fit son entrée, son regard n’exprimait qu’une seule chose : le désir de vengeance. Feuille Nacrée prit son courage à deux pattes pour lui barrer le chemin. Le chef ennemi était de taille imposante, ses muscles jouaient sous son épaisse fourrure brune. Ses yeux pénétrèrent dans ceux de Feuille Nacrée qui tressailli. Le regard d’Etoile du Tigre était agressif, sanguinaire, machiavélique. La jeune maine coon avala sa salive, elle fit de terribles efforts pour ne pas trembler devant le colosse.
« Tu es la fille de Patte de Tigre, n’est-ce pas ? Interrogea t-il
- Exact ! Répondit simplement la chatonne. Le grand chat brun s’avança vers elle, menaçant.
- Ôte-toi de mon chemin, petite ! Feuille Nacrée fit non de la tête.
- Si je vous laisse faire, des êtres qui me sont chers mourrons !
- Et alors ? J’ai une vengeance à assouvir, moi ! Menaça Etoile du Tigre. La chatonne le regarda droit dans les yeux, avec une pointe de malice, elle lui dit :
- Pourquoi faire couler le sang d’innocents alors que je peux vous aider à mettre fin à vos ambition ? Le chef ennemi eu un mouvement de recul. Il était, apparemment, au courant de la prophétie.
- Après tout, ne suis-je point la chair de votre chair ? Ajouta Feuille Nacrée, de la sagesse dans la voix.
- Si tu es réellement capable de mettre fin à mes ambitions, alors je te défie : Trouve le moyen d’arrêter cette bataille ! Mwouahaha ! » Un regard machiavélique illuminait le visage d’Etoile du Tigre qui s’élança dans la bataille.
Feuille Nacrée sentit son cœur se serrer, son plan avait échoué. Pourtant, elle ne pouvait pas abandonner, non, pas maintenant, il fallait qu’elle trouve un moyen d’arrêter cette bataille, mais comment ? Elle n’était qu’une simple petite chatonne inoffensive, totalement incapable de lutter contre l’un de ces guerriers. Ceux-ci étaient grands, forts et musclés. Et Patte d’Or ? Patte d’Or risquait de se faire tuer ! Feuille Nacrée parcoura le camp des yeux, à la recherche de son amie. Du sang giclait, les feulements et les grognement de rage résonnaient. Partout, les guerriers se battaient à coups de griffes et de crocs. Feuille Nacrée aperçut son amie, la chatonne, brave, aidait les anciens à atteindre la pouponnière. La petite maine coon partit à sa rencontre, en zigzagant entre les guerriers. Elle manqua à plusieurs reprises de percuter l’un des combattants mais arriva saine et sauve aux côtés de son amie.
« Est-ce que tout le monde va bien ? Demanda Feuille Nacrée.
- Oui, mais un peu d’aide serait la bienvenue. La petite maine coon hocha la tête et encouragea les anciens à presser le pas. Plus vite ils avanceraient, plus vite ils arriveraient à la pouponnière et plus vite ils seront en sécurité.
- Rawww…Damned, ces maudits chats du clan de l’Ombre s’en prennent à la pouponnière.
L’antre était en vue, effectivement, des guerriers ennemis s’acharnaient contre la pouponnière, tentant de briser la carapace de ronces qui la protégeait. Il semblait à la jeune maine coon que le mauvais sort s’acharnait sur elle : dès qu’elle trouvait la solution à un problème, un autre le succédait. Feuille Nacrée lança un regard noir en direction de la Lune et grogna de mécontentement. A présent, la chatonne devait trouver un moyen de faire partir les ennemis. Mais comment se débarrasser d’eux ? Il sont bien trop forts pour elle ! Mais il fallait trouver le moyen de les faire fuir, d’attirer leur attention…de les forcer à la suivre hors du camp ! °Oui, c’est ça ! Il faut que je fasse diversion !° Songea Feuille Nacrée. Elle exposa son plan à sa meilleure amie.
- Patte d’Or, je ferais diversion pendant que toi et les anciens vous mettrez à l’abri. La chatonne dorée la regarda avec admiration.
- Tu as toujours de bonnes idées. Fit- elle. Mais c’est à moi d’éloigner les guerriers.
Feuille Nacrée admirait la bravoure de son amie mais elle savait ce qui arriverait si elle laissait son amie faire. Malheureusement, Patte d’Or était une vrai tête de mûle.
- Listen to me ! It’s very dangerous and I don’t want lost you at all ! This is why I had to do that. Affirma Feuille Nacrée. La chatonne dorée semblait contrariée, au grand désespoir de la petite maine coon.
- If It’s dangerous for me, It’s dangerous for you too ! Prostesta Patte d’Or. Et voilà, encore un problème à résoudre pour Feuille Nacrée, comme si ça ne suffisait pas déjà. Empêcher la chatonne dorée de mettre sa vie en péril n’allait pas être facile. Feuille Nacrée décida de lui révéler la vision qu’elle avait eu.
- GoldenPaw, remember, yesterday night I was frightened. Commença t-elle
- It’s not because Little Miracle will keep his scar all is life. Devina la chatonne dorée.
- Right.The reality is I was having a terrible vison of the future. A vision where you have been killed. Avoua Feuille Nacrée. La chatonne dorée la regarda avec fureur.
- Tu m’as menti !
- C’était pour ton bien Patte d’Or, quand j’ai eu cette vision, je me suis juré de te protéger. Patte d’Or siffla avec colère.
- Je n’ai pas besoin que tu me protèges. Elle lui tourna le dos. °Et voilà ! J’ai tout gagné, maintenant Patte d’Or m’en veut de lui avoir menti.° Feuille Nacrée mança un regard haineux à la lune. °C’est de votre faute tout ce qui arrive !° Ragea t-elle intérieurement. Elle entendit un cri de détresse provenant de la pouponnière, toujours assaillie par les guerriers ennemis. Petit Miracle, Petit Miracle était à l’intérieur et appelait désespérément à l’aide. Avant même que la jeune maine coon n’ai pu esquisser un seul mouvement, Patte d’Or se précipita vers l’antre. La chatonne tenta vaillamment de passer la barrière d’ennemis. Malheureusement, un guerrier l’attrapa et elle hurla de douleur. Sans réfléchir, Feuille Nacrée sauta sur l’ennemi, l’obligeant à relâcher son amie. A présent, les guerriers ennemis entouraient les chatonnes, prêts à les tuer. Les anciens étaient restés à l’écart et regardaient la scène d’un air impuissant. Soudain, une boule de fourrure de couleur blanche percuta l’un des guerrier qui s’enfui en couinant. Tornade Blanche était venu à leur secours, le lieutenant affronta les ennemis du regard, ils étaient quatre contre un. Profitant de la diversion, Feuille Nacrée poussa son amie dans la pouponnière, malgré ses protestations et ses coups de griffes. La petite maine coon se retourna juste à temps pour voir son lieutenant s’effondrer dans une mare de sang, mort. La colère s’empara de Feuille Nacrée, elle cracha un flot de jurons et insulta les guerriers.
- Sales chats galeux, ordures, bande de lâches. Les ennemis la regardèrent avec fureur, comme si elle avait souillé leur honneur. La chatonne les défia de l’attraper et se mit à courir vers la sortie du camp en hurlant des jurons aux guerriers ennemis. Elle sortit du camp avec, à ses trousses , les chats du clan de l’Ombre, désireux de réduire au silence celle qui avait osé les couvrir d’insultes déshonorantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The War of Clans by Cry'   

Revenir en haut Aller en bas
 
The War of Clans by Cry'
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel chat de la Guerre des Clans êtes-vous?
» La Guerre des Clans, le retour des grands héros
» Les Divers Clans
» La guerre entre Clans (Foudre, tu as un rôle !)
» Légendes Éternelles - La Guerre des Clans - RPG félin & éléments.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ || Neverending War :: ◊ | Flood's Kingdom :: Corbeille-
Sauter vers: